Liaisonneuve Liaisonneuve est un organisme étudiant de solidarité
internationale au Collège de Maisonneuve.


Petit pied brûlé


Amélie, Liaisonneuve 17 (2009-2010)

Sans vraiment comprendre pourquoi, avant mon arrivée au Nicaragua, tout me paraissait nostalgique, même le fait de jouer au soccer. Un pays de joie éternelle et non matérielle. Le Canada, riche et superficiel à sa façon, renvoie une image de gens invincibles, indestructibles et heureux. En fait, c’est faux, avouons-nous-le, nous voulons simplement paraître comme étant forts. Sans même comprendre le comment et le pourquoi, nous vivons dans un monde éthéré et sans même le vouloir nous prenons sa forme.

En arrivant au Nicaragua, encore une fois, j’étais sûre de moi, et je croyais fortement que je pouvais faire la même chose que les Nicaraguayens, vous voyez le genre? Mes pieds ont donc été les malheureuses victimes de mon mauvais raisonnement. S’ils peuvent le faire, pourquoi moi je ne pourrais pas? Effectivement, c’est ce que je me suis dit lorsque j’ai vu les jeunes du village La Flor jouer au soccer sur un terrain en béton lorsque la température extérieure était de 35 degrés Celsius. J’étais tellement excitée de jouer au soccer, de montrer à ces jeunes téméraires que les canadiens ne sont pas moins bon qu’eux, et surtout essayer de les battre.

Lorsque le match a débuté, j’ai pris la peine d’enlever mes souliers et de dire : « Ouf, c’est chaud du béton! » Imaginez la suite…

Et oui, vous avez devinez, en faisant quelques changements de direction, je sentais ma peau sous mes pieds glisser lentement jusqu’à décoller. Évidemment, je continuais à me dire que s’ils étaient capable et qu’ils n’avaient aucune douleur, pourquoi devrais-je avoir mal et arrêter de jouer? J’ai donc terminé le match avec trois gros ronds de peau manquants sous mes pieds. Évidemment, je n’étais pas la seule dans cette situation; Alexis et Flavie ont subi le même sort que moi. Alexis s’est même fait d’énorme bandages pour ses petits pieds brûlés, je dis énorme parce qu’on aurait pu croire qu’il venait de marcher dans le feu! Les jeunes de La Flor riaient énormément de notre situation, ils ne comprenaient pas que nos pieds puissent être aussi sensibles. Cette journée est gravée dans ma mémoire. Je n’ai plus jamais joué nu-pied sur du béton et j’en garde les cicatrices. Ceci est une leçon pour tous les futurs joueurs de soccer au Nicaragua, gardez vos souliers!!


Cet article a été rédigé par Amélie dans le cadre d'un projet de retombées du groupe Liaisonneuve 17 (2009-2010).


Ay Nicaragua, Nicaraguita

Situé au centre des Amériques, ce petit pays où l’on communique en espagnol regorge d’histoires et de paysages spectaculaires à découvrir. D’un océan à l’autre, se trouve un peuple pourtant bien différent selon la provenance de ses ancêtres. D’une frontière à l’autre s'étendent des paysages allants du sec montagneux à l’humide et plat.  Bref, au Nicaragua, on ne s’ennuie pas. Voilà pourquoi nous vous proposons de découvrir ce merveilleux pays d’un point de vue géographique et démographique, historique, et enfin, politique et économique.

Consultez nos rubriques sur le Nicaragua

© Liaisonneuve 1991-2019 | Crédits | Propulsé par Tribal CMS
Collège de Maisonneuve